En bonne santé avec la spiruline

Lesdits « super-aliments » sont depuis quelques temps un sujet faisant l’objet de nombreux débats dans le domaine de l’alimentation et de la santé. La spiruline peut occuper l’une des premières places dans une liste des représentants les plus connus de ces éléments sains et riches d’une alimentation moderne. La spiruline est une bactérie du genre cyanobactéries dont l’origine remonte à environ 3,5 milliards d’années et que l’on trouve dans les lacs salés de la terre entière et qui était vraisemblablement déjà impliqué dans la formation des océans primitifs, car il a enrichi l’atmosphère terrestre avec de l’oxygène. Dans le langage courant, elle est appelée algue bleue en raison de sa coloration bleue (bleu clair) à verdâtre. La spiruline est proposée en tant que complément alimentaire sous forme de poudre ou en comprimés. De nombreuses civilisations anciennes d’Afrique et d’Amérique du Sud utilisent, depuis des temps immémoriaux, la bactérie riche en protéines en tant qu’aliment de haute valeur. Les études scientifiques modernes effectuées dans l’intervalle confirment que cet élément faisait partie de la tradition naturopathique des Aztèques et autres peuples : la spiruline ou Athrospira, comme les scientifiques désignent le microbe, est plus riche en substances vitales essentielles et saines que pratiquement aucun autre nutriment. Il est en partie avancé que l’eau et la spiruline suffisent amplement pour survivre. Les connaissances actuelles confirment la conclusion issue de la médecine traditionnelle de nombreux peuples selon laquelle le système immunitaire humain peut bénéficier d’une consommation régulière de cette algue. Ce concentré de nutriments bleu est aujourd’hui cultivé de préférence en aquaculture.

Spiruline – Ce qu’il faut savoir sur l’algue bleue

La bactérie adopte une forme différente en fonction de la valeur pH de son environnement. C’est pourquoi dans les cercles des chercheurs, on ne sait pas avec précision si les 35 espèces de spiruline connues à ce jour ne doivent pas finalement être considérées comme une seule espèce qui présente seulement des formes extérieures différentes. Les micro-filaments multicellulaires enroulés en spirales sont caractéristiques de toutes les espèces. L’espèce la plus connue (forme) est la Spirulina platensis, elle est la matière première cultivée en aquaculture de la plupart des compléments alimentaires qui contiennent cette précieuse substance naturelle. La reproduction de l’algue bleue dans des cultures permet de garantir que la bactérie bénéfique reste exempte de mycrocystines. Il s’agit de produits toxiques issus de la dégradation des protéines qui peuvent apparaître dans les habitats naturels de l’algue. Dans ce contexte, veillez, lors de l’achat des produits à base de spiruline, à une qualité appropriée. Outre la transformation en compléments alimentaires et en aliments pour animaux, la merveille bleue joue un rôle dans la biotechnologie et peut même produire de l’énergie. L’algue bleue transforme le carbone en oxygène, ce qui la qualifie entre autres pour une de catalyseur dans les processus de fermentation. La bactérie est de ce fait cultivée avec un apport de CO2 qui assure une croissance rapide et veille en tant que sous-produit à la formation accrue d’oxygène.

Spiruline – qu’est-ce que rend ce super-aliment si précieux ?

L’algue qui fait des merveilles convainc par sa teneur en protéines de 60 - 70 % (en comparaison : la viande bovine atteint une teneur en protéines d’environ 26 %) et contient tous les acides aminés essentiels. Essentiels signifie que ces éléments constitutifs de la protéine doivent être apportés à l’organisme humain par l’alimentation, car elles ne peuvent pas y être synthétisées. Elle contient également jusqu’à 10 acides aminés non essentiels. Par ailleurs l’Athrospira est riche en minéraux tels que le calcium, le fer et le magnésium. Elle contient en outre du cuivre, de l’iode, du phosphore, du potassium, du zinc et du sélénium. Le profil de substances vitales comprend toutes les vitamines de la famille B, y compris la B12. La vitamine E et le bêta-carotène en tant que précurseur de la vitamine A sont également présents dans la spiruline. Les acides gras rares, l’acide gamma-linoléique (GLA) et l’acide linoléique entrent aussi dans sa composition. Par ailleurs, la spiruline marque des points avec la chlorophylle et la phycocyane. Le dernier est le colorant naturel qui donne à l’algue bleue sa couleur et n’est présent que dans diverses espèces d’algues (également dans les algues rouges). Des effets positifs pour la santé sont souvent attribués aux colorants naturels correspondants, les premières études sur la phycocyane sont également prometteuses, même si ce sujet n’a pas encore été exploré de manière définitive. Divers polysaccharides enrichissent également le profil nutritionnel de l’algue. La simple liste des constituants de la spiruline permet déjà d’affirmer que l’algue bleue présente un profil de substances vitales et nutritionnelles très équilibré et homogène. Outre sa teneur moyenne en protéines de 60 %, l’algue apporte au corps environ 20 % de glucides, environ 4 % de matières grasses et environ 5 % de minéraux. Dans ce contexte, l’affirmation selon laquelle on pourrait se nourrir pendant quelque temps d’eau potable et de spiruline sans apparition de carences gagne en importance.

Qui bénéficie en particulier d’un apport de spiruline ?

Les peuples tels que les Aztèque ont reconnu depuis longtemps que l’algue bleue en tant qu’aliment très complet contribue à fournir à l’homme les nutriments dont il a besoin. Même si toute personne en bonne santé tire profit d’un apport augmenté en substances vitales, ceci n’est que plus vrai pour les personnes malades, affaiblies ou souffrant de malnutrition. Dans les médecines traditionnelles populaires d’Amérique du Sud et d’Afrique, la tradition affirme que ce puissant concentré bleu mobilise de nouvelles réserves d’énergie, dans tous les types d’états de faiblesse, et ce même pendant la phase de convalescence après des maladies infectieuses. Des études scientifiques modernes révèlent même, dans ce contexte, une augmentation des performances pendant les efforts physiques et les activités sportives des personnes sous spiruline. (Kalafati M et al., « Ergogenic and antioxidant effects of spirulina supplementation in humans. » Med Sci Sports Exerc. 2010 Jan;42(1):142-51. (Effets ergogéniques et antioxydants de la supplémentation en spiruline chez les humains.)

Même dans les pays dits du Premier Monde, de nombreuses personnes souffrent d’un « manque d’abondance », car elles privent leur corps de substances vitales essentielles en raison de leur consommation d’aliments dénaturés. En conséquence, l’homme ne tombe pas immédiatement malade au sens clinique du terme, mais ses fonctions corporelles ne fonctionnent également plus de manière optimale. Cela s’étend jusqu’au niveau cellulaire lorsque certaines substances messagères et de signalisation ne sont encore synthétisées que de manière insuffisante en raison d’une carence en substances vitales. Le métabolisme cellulaire si important et également le macro-métabolisme de l’organisme, les fonctions cardio-vasculaires ainsi que les multiples processus hormonaux et commandés par les glandes souffrent d’une carence en substances vitales. Ceci peut, entre autres, engendrer les syndromes suivants :

  • une vulnérabilité accrue aux infections
  • des troubles digestifs
  • un épuisement corporel et mental diffus
  • des processus de vieillissement accélérés
  • des problèmes de peau

De graves troubles métaboliques, troubles cardio-vasculaires et lésions d’organes peuvent ultérieurement s’y ajouter. Les naturopathes attribuent à la spiruline des effets contre les maladies, notamment aussi les cancers. Ceci n’est toutefois pas encore prouvé de façon concluante par les études scientifiques.

De nombreuses personnes prenant de la spiruline ressentent des effets que les naturopathes du monde entier attribuent à la spiruline. La haute teneur en minéraux garantit, entre autres, que l’équilibre corporel devient plus basique, ce qui peut notamment être accompagné d’un léger effet détoxifiant sur l’organisme. Les praticiens et les médecins spécialisés en médecin naturelle utilisent, de ce fait, aussi l’algue bleue comme un instrument doux pour l’élimination corporelle, par exemple en cas d’accumulation de métaux lourds.

En ce qui concerne l’effet de l’algue sur le système immunitaire, ceci mérite la présentation détaillée qui suit.

La spiruline et son effet immuno-modulateur

Le système immunitaire humain fonctionne parfaitement et sans gêne pour l’homme lorsqu’il est équilibré. Il peut s’affaiblir et rend alors l’organisme vulnérable aux infections de tout type. Mais il peut aussi montrer des réactions excessives. Ce dernier cas se traduit souvent par une multiplicité de maladies auto-immunes, comme par exemple les allergies, certaines formes d’asthme, le lupus et bien d’autres encore. Mais, la septicémie redoutée est finalement aussi une conséquence d’une réaction immunitaire qu’il est impossible d’arrêter et qui est souvent mortelle. Par ailleurs il y a dans le corps des états inflammatoires chroniques qui, en raison d’une réaction immunitaire excessive, affaiblissent le système corporel de manière permanente et qui sont aujourd’hui responsables de nombreuses maladies de civilisation. Il n’est en conséquence pas toujours utile qu’une substance ne renforce que le système immunitaire, car, dans ces circonstances, cela ne contribue pas à atténuer les réactions immunitaires excessives. Dans ce contexte, la spiruline est vraiment impressionnante, car elle a un effet immuno-modulateur. Elle atténue ce qui est en excédent et apporte un soutien là où il y a une carence. Cet effet permet d’une part à l’algue d’avoir un effet antiviral et anti-inflammatoire. (Par exemple contre le virus d’Eppstein-Barr, l’agent pathogène de la mononucléose infectieuse, étude de l’année 2011,  Y. Y. Kok, W. L. Chu, S. M. Phang SM et al.: Inhibitory activities of microalgal extracts against Epstein-Barr virus DNA release from lymphoblastoid cells. Dans : J Zhejiang Univ Sci B, Band 12, Nr. 5, Mai 2011, S. 335-345). D’autre part, la spiruline réduit le système immunitaire en cas d’allergies, par exemple en bloquant la substance messagère qu’est l’histamine (Yang H-N, Lee E-H, Kim H-M. Spirulina platensis inhibits anaphaylactic reaction. Life Sciences. 1997;61(13):1237-1244.)

La spiruline est une substance spéciale totalement naturelle qui enrichit votre programme alimentaire avec sa haute teneur en nutriments et qui a d’autres effets positifs possibles sur l’état de santé général.

Veuillez saisir la série de nombres dans le champ de texte suivant.

Les champs suivis d'un * sont des champs obligatoires.

Ich habe die Datenschutzbestimmungen zur Kenntnis genommen.

Articles adaptés
250 g comprimés de spiruline bio 250 g comprimés de spiruline bio
Contenu 250 gramme (7,18 € * / 100 gramme)
À partir de 17,95 € *
250 g de spiruline bio en poudre 250 g de spiruline bio en poudre
Contenu 250 gramme (6,80 € * / 100 gramme)
À partir de 17,00 € *